9 février 2010

HOMMAGE A TOUMANI DIABATE/ Tribute to Toumani Diabate





J'adore la musique d'Afrique de l'Ouest: je suis une grande fana des chanteurs et musiciens maliens... Tout particulièrement le joueur de kora Toumani Diabate. Un petit hommage donc, j'ai pas pu m'en empêcher, un perso bizarre de plus à Cathaïr Mùndi... Bon, comme j'adore les instruments de musique africaine, y'a de bonnes chances pour que le prochain sur la liste soit un joueur de djembe ou de darbuka...
Un joueur de kora djinnkir, et un!
***
I looooove western african music: I'm fan of malian singers and musicians... Especially the kora player Toumani Diabate: so I made a tribute to him, I couldn't help myself, another strange character in Cathaïr Mùndi... Well, as I love african musical instruments, surely the next character I'll add will be a djembe or darbuka player!
So.... Here a Djinnkir kora player!

7 commentaires:

croquisman a dit…

En tous cas tres chouette ton perso,une fois de plus,c'est cool de voir que tu postes beaucoup,et de bonnes choses en plus!!

Fabian a dit…

Hey, i did not know about him. Thanks for the tip, sounds amazing!! Great tribute you made!!

Charlène Le Scanff a dit…

Merci beaucoup, Croquisman... Oué, plein de posts, mais peut être un peu moins pendant les vacances à venir: il faut que je me repose un peu, quand même!^^
***
Thanks Fabian! More than showing drawings, I love making discover some unknown music to people ^^... I'm very glad you like it. I'll try to add more often music that inspires me on this blog. I think it's intersting (well, I hope!) to "see" in what conditions illustrations were done...

Ephem a dit…

Sympa la bestiole ! X3 Un genre de félin anthropomorphe… Enfin difficile à dire exactement ce à quoi ça fait référence mais bon, c’est peut être le but ? =) Le choix des couleur a aussi beaucoup d‘importance dans la représentation du personnage et je trouve que tu les marries bien ensemble. Le seul « défaut »  serait le contraste assez brut entre les vêtement et les bannières/affiches du djinnkir.
Mais bon, après chacun à son opinion ^^.

En tout cas, j’aime beaucoup la richesse de ton univers.
On voit vraiment qu’il y a de la matière derrière, ce qui n’est pas forcément le cas de tous les univers de Fantasy aujourd‘hui.

Sinon, simple question : savait tu aussi bien dessiner avant d’entamer une formation en Arts Appliqués ?
Je suis un peu curieuse des expériences et des parcours des autres, vu que je voudrais m’orientée dans ce secteur que je trouve tout à fait passionnant.

~ Ephem

Charlène Le Scanff a dit…

Marki pour les compliments!
Allez, à commentaire long, réponse longue.

Alors...
Les Djinnkirs sont l'équivalent des Elfes dans la fantasy classique (en moins arrogants) -c'est un peuple de sages- , et d'un mix entre Arabes et Maghrébins dans la réalité, d'où l'esquisse de leur culture arabo musulmane et leur peau brune... Je voulais un peuple d'immigrés et d'exilés qui ait une véritable résonance avec ce qui se passe aujourd'hui en France et en Europe. Je trouve que ça donne... du piquant. J'aime bien titiller les gens. Le racisme et les discriminations, ainsi que le thème de l'exil et du déracinement sont des sujets qui me sont chers. Je connais bien le déracinement, à mon échelle, et le désir jamais assouvi de vouloir rentrer "chez soi".

J'ignore si je savais "bien dessiner" avant Cohl... Question piégée! ^^ C'est très subjectif, tout ça. J'imagine que je dessinais plus que la plupart des gens en tous cas. J'ai eu une période au collège où ma vie se divisait entre jeux vidéos et dessin! ^^
Les formations artistiques ne te donnent ni le fond, ni les idées ni le, heu... "talent" (c'est un mot assez vague finalement! Comment on définit ça?!?) on va dire. Par contre elles accélèrent à vitesse grand V la technique. Ce que tu aurais appris et découvert en 5 ans, tu l'apprends en 1, car on te file tout de suite les tuyaux! Le fond, les idées, qui pourront rendre ton dessin plus "riche" comme tu dis, où on peut sentir qu'il a quelque chose derrière, tu le trouves "à côté" en lisant beaucoup je pense et en te nourrissant de la réalité, en étant curieux de tout... Je ne suis pas sûre de croire aux trucs innés. Le "conditionnement" et le travail me semblent peut être plus justifié. Tout s'explique avec science et logique! Je suis persuadée qu'on peut tous arriver au même résultat en bossant, mais que le temps d'apprentissage diffère selon les gens. Moi il me faudrait 90 ans pour apprendre la 3D quand il ne faudrait que 6 mois pour d'autres, hé hé!

Mais avant cette école, j'ai fait une année à la fac d'art plastiques à Bordeaux III, où on m'a appris la gouache, la perspective et les rudiments de Photoshop. Ca m'a beaucoup aidé pour la suite. C'est pour ça que je trouve triste que les gens crachent sur l'enseignement publique sans arrêt (Emile Cohl est privée, même si elle est reconnue par l'Etat), et sur l'art dans les facs et les beaux arts en particulier! Tout n'est pas mauvais si on s'en tiens à ce qu'on veut!

Pour terminer, oué, les contrastes de couleurs sont toujours un peu forts dans mes illus... Mais j'ai toujours peur de faire du monochrome! J'aime bien séparé les éléments...

Voilà, voilà... J'espère avoir répondu à tes questions!

Ephem a dit…

Merci beaucoup pour ta réponse ^^, qui d’ailleurs, ne fait que confirmer ce que j’ai vu et ce qu’on m’a dit.

La technique ce n’est que le ciment qui tiendra l’édifice en place, il faut une pratique artistique derrière. Pour résumer avec une métaphore un peu bancale, on nous donne les clés mais c’est à nous d’ouvrir les portes. Il y a certaines personnes qui ont plus de facilités que d’autres, mais très peu arrive à un résultat semblable au tien sans se fouler. Ce n’est peut être pas pour rien que Picasso a dit « le génie ? 95% de transpiration et 5% d’inspiration ».

Argh, mince. « Bien dessiner » en voilà une expression foireuse ! Pour reformuler, c’était dessiner correctement les formes, respecter les proportions à quelques centimètres près et etc… En gros, quand on veut dessiner un chat ou un quelconque animal, que ça y ressemble un tantinet. =3

Pour ce qui est des écoles publiques, la seule chose qui me rebute c’est leur conditions de recrutement (pour la MANAA surtout).
Avec la réforme, les écoles sont obligées de faire ça sur dossier scolaire (quoique pour certaines cela ne change pas grand chose) au détriment de ceux qui ont déjà une bonne pratique ou qui sont entre les catégories « scolaire » et « pratique formée ». Ce qui est mon cas XD.
Autrement dit, quelqu’un qui n’a jamais touché un crayon de sa vie peut très bien rentrer en année de préparation alors que quelqu’un qui sait très bien croquer un environnement ne sera pas retenu parce qu’il avait une lacune dans je ne sais quelle catégorie. Il faut dire que la compétition est rude dans Paris et sa banlieue.
Bien sur après ça dépend de chaque établissement, mais disons qu’il n’y a pas chose qui change dans le secteur public.

Encore une question : la Fac d’arts plastiques concrètement c’est quoi ? On m’a dit du bien et du moins bien du système d’enseignement proposé donc… je préfère m’informer le plus possible. Et si possible auprès de personnes qui sont passées par là le plus récemment possible parce que l’air de rien, l’enseignement change au fil des années.

Merci encore pour m’avoir fait part de ton parcours =)

~ Ephem

Charlène Le Scanff a dit…

Les facs d'Arts plastiques sont comme les écoles de Beaux arts, leurs spécialités diffèrent un peu selon les régions. Leur enseignement est quand même plus théorique que celui des Beaux Arts. Grosso modo, quand tu fais fac d'art p, tu deviens prof. Aux Beaux Arts, tu deviens "artiste indépendant".

Pour en revenir à cette histoire de spécialité, les Beaux Arts de Tarbes sont par exemple axés céramique, si mes souvenirs sont bons, tandis que ceux d'Angoulême tendent plus vers la BD etc... C'est pareil pour les facs. Dans la mienne on nous enseignait encore deux trois / trucs traditionnels, comme la gouache et la pers, par exemple. Mais ça, ils ne l'ont pas vu dans d'autres facs... L'UFR d'Arts Plastiques de Bordeaux III est l'une des plus ancienne FAC d'Arts de France. Ils étaient très fiers d'affirmer qu'ils y proposaient la meilleur formation. De fait, pas mal de Parisiens venaient passer la Licence ou le Master là bas, je crois...

Il y a quatre / cinq ans on me disait que les Arts Plastiques commençaient à disparaitre des lycées, à cause de ces %%¨£¨? de réformes justement. C'est pour ça qu'au lieu de faire une L3 Arts P. tu pouvais bifurquer en Arts Appliqués. Avoir une licence Arts Appliqués, tout en ayant fait une L1 et une L2 Arts Plastiques, et ayant eu un bac Arts P. Tu pouvais devenir prof d'Arts Appliqués, une section qui ne disparaitra jamais, sans avoir fait de MANAA ni de Bac STI arts appliqués. C'est ce que je voulais faire à la base.

Voici une petite liste perso d'écoles qui me semblent tenir la route en pratique de dessin, d'après les echos que j'en ai eu. Informations à vérifier.

PUBLIC
*Beaux arts de Paris
*Arts déco de Paris
*Arts déco de Strasbourg, spécialisés dans l'illu.
*Ecole Estienne, aussi spécialisée dans l'illu, mais qui requiert ou un bac STI Arts Appliqués ou une MANAA
*Beaux Arts d'Angoulême, spécialisés BD
*Beaux Arts d'Epinal

PRIVE
*Les Gobelins (dessin animé)
*Ecole Emile Cohl (BD/ illustration/ dessin animé/ jeux vidéos)
*Pivaut (Nantes) spécialisé BD

C'est vrai que c'est un problème dans le public ces histoires de dossiers... Mais c'est le pognon, le problème dans le privé. N'oublie jamais qu'une école privée, est avant tout une ENTREPRISE avec un CAPITAL (je te laisse imaginer où tout cela nous mène d'un point de vue philosophique et éthique. Le savoir n'a pas de prix et ne se monnaye pas, il me semble). C'est quelque chose à garder en mémoire. Même les Gobelins ont finis par tomber là dedans. Leurs prix deviennent exorbitants.

Tu dois aussi remettre tous mes avis dans leur contexte: je suis très idéaliste: une fervente amoureuse du principe d'égalité, du savoir universel accessible à tous. C'est pour cela que j'ai un véritable coup de cœur pour le public. Pourtant le privé propose aussi parfois d'excellente formations. Cohl et les Gobelins en sont de bons exemples. Il y a souvent de très bon profs dans ces écoles, des humaniste qui vont au delà de la technique en te questionnant sur ton devoir et ton rapport à la société en tant qu'artiste. C'est intéressant de parler avec ces gens là, ils sont bien éloignés de la politique parfois "mercantile" de facto des écoles privées où on les emploie.

Il y un truc que tu ne retrouves pas dans le privé par contre, ou de manière moindre: la théorie et la philosophie de l'Art, l'esthétique, tout ça... J'ai vu que tu étais intéressée par la philo dans ton profil... Cela t'intéressera sans doute de savoir qu'on retrouve pas mal de philo à la Fac d'art...

Pour avoir les idées plus clairs, sans doute des journées portes ouvertes t'éclairciraient plus sur tout ce que je viens de te dire. Tu te rendrais compte par toi même. En quelle classe es tu et que souhaites tu faire, si ce n'est pas indiscret?

Enregistrer un commentaire